Les primes vertes freinent le développement durable

Notre agent public alimente un système pervers

L’argent public d’aide à l’achat du VE va directement dans la poche des constructeurs tricheurs qui fabriquent 98% de pétrolettes. Il faut changer cette situation rapidement.

De + en France après le feu vert jusqu’en 2040 voici la prime à la pétrolette 2018 on marche sur la tête ! (Dé)prime de conversion en faveur de voitures thermiques hors normes ! Fumer tue : peu importe l’Euro-norme !

Pourquoi aider aujourd’hui un citoyen avec une prime à la casse qui pour des raisons financières ou d’indifférence n’a pas encore changé sa vieille voiture contre une voiture plus moderne ? il roule peu !

Priorité au TRE / EROI

Pourquoi donner 6000 € de prime à la casse pour un vieux diesel qui bientôt ne sera plus dans les normes de conduite en France et qui disparaîtra de lui même pour des raisons économiques ou techniques ? (Mais PLUS JAMAIS ÇA !). Ce n’est pas la bonne cible !

Pollueur payé et dépollueur payeur !

Ces primes favorisent uniquement des prix catalogues plus élevés sur ces VE, elles sont contre productives. (exemple ZOE à 25 000 € sans batterie équivalente à Clio essence à partir de 12000 € )

Pendant ce temps précieux (climat oblige) des milliers de nouveaux VT sont mis sur le marché. Ils seront de plus en plus polluant durant la prochaine décennie nous plongeant dans une situation désastreuse. Il devient très urgent de changer cet état de fait !

Le VE est idéalement la 1ere voiture dans la famille, il vous emporte partout et doit être accessible aujourd’hui à tous ces foyers français qui souhaitent en changer et favoriser le ”made in France”.

Entretemps….. le secret des affaires

Cette loi permet de verrouiller l’information à la fois sur les pratiques et sur les produits commercialisés par les entreprises. Le citoyen souhaiterait connaitre le vrai prix des produits assujettis aux aides gouvernementales (“produits verts”) ! L’Etat doit faire appliquer les justes prix de ces VE. Ils doivent être calculés suivant une grande production à venir et rehausser les prix des VT neufs hors normes (elles le sont toutes).

Une équipe de contrôle gouvernemental pourrait aisément valider que le coût de fabrication d’une ZOE sans batterie est identique à une Clio essence. Le surcoût de la batterie (propriétaire ou locataire) peu être pris en charge par un mécène sous déduction fiscale de 60 %

A vous d’imaginer l’usage de cet argent récupéré sur ces primes et les économies de santé pour cause de mauvaise qualité de l’air. ActiVE propose par exemple des points de charges pour VE partout en ville ou aider les jeunes constructeurs innovants.

Avant tout « Nous devons supprimer les aides aux énergies fossiles » elles alimentent un écocide certain.

Par cet article je dénonce la situation des Dépollueurs payeurs contre constructeurs tricheurs