Energie libre

Histoire du rêve de Tesla

Réputé pour être l’un des plus grands scientifiques de l’histoire de la technologie, l’inventeur et ingénieur d’origine serbe Nikola Tesla a, au cours de sa vie, déposé plus de 300 brevets couvrant pas moins de 125 inventions. Il a notamment été l’un des premiers à s’intéresser au principe de l’énergie libre, expression utilisée pour décrire toute énergie produite par un système présent dans la nature qui, en apparence et selon l’état actuel de nos connaissances, produit plus d’énergie qu’il n’en consomme et ne coûte rien, ou presque.

Qui était Nikola Tesla, le chercheur qui a lancé l’idée de l’énergie libre ?

Né en 1856 dans l’Empire d’Autriche, puis naturalisé américain, Nikola Tesla s’impose encore aujourd’hui comme l’un des chercheurs les plus productifs dans le domaine de l’énergie électrique. En effet, s’il a effectivement déposé plus de 300 brevets dans ce domaine au cours de sa vie, on estime qu’il serait en réalité l’auteur de près de 1 000 brevets au total, traitant de la production et de la conservation de l’énergie électrique, décrivant de nouvelles méthodes pour réaliser la conversion de l’énergie et travaillant notamment sur le principe de l’énergie libre…….& gratuite.

Se décrivant lui-même comme un « découvreur », Nikola Tesla fit beaucoup parler de lui à la fin du XIXe siècle en dévoilant un système électrique polyphasé, avec des courants électriques de haute fréquence qui ont désormais pris l’appellation de « courants Tesla ». Il travailla également beaucoup sur le principe de transmission de l’électricité sans fil et révolutionna le monde grâce à quelques inventions qui nous servent encore au quotidien, comme le courant alternatif, les bases de la robotique, la commande à distance et la bobine Tesla. Au cours de sa vie, il a aussi imaginé la fusée, le microscope électronique et l’onde stationnaire.

Ce qui rend l’énergie libre intéressante

C’est en 1892, à l’âge de 36 ans, que Nikola Tesla a évoqué pour la première fois le concept d’énergie libre, à Londres, en expliquant que ce dont le monde a besoin, c’est d’une forme d’énergie propre, saine, bon marché et non polluante qui serait disponible en grande quantité. Pour le chercheur, cette forme d’énergie existe dans l’espace existant entre les atomes de matière. Elle prend le nom d’éther ou énergie du champ du vide.

Plus tard, celui qui estimait que le magnétisme constitue le conducteur idéal pour capter l’énergie libre de l’espace et la mettre au service de l’homme a été le premier à concevoir une machine équipée d’électro-aimants, capable de s’autoalimenter. Elle fonctionnait en tirant son énergie de l’air environnant. En pratique, l’engin était équipé d’une bobine permettant d’emmagasiner une grande quantité d’énergie tout en n’en utilisant qu’une infime partie pour son propre fonctionnement. Quarante ans plus tard, au début des années 1930, le chercheur a mis au point une voiture fonctionnant sur le principe de l’énergie libre. Son moteur électrique au courant alternatif était alimenté par l’énergie puisée dans l’éther présent dans l’air ambiant.

Pourtant, au moment de la présentation de ces projets, le principe de l’énergie libre fut loin de conquérir le monde. Aujourd’hui, la situation change. En 2007, un constructeur de la Silicon Valley a baptisé sa société de construction de voitures électriques Tesla Motors, en hommage au chercheur. Il propose des voitures de sport qui fonctionnent via un procédé de transmission sans fil de l’énergie électrique. Par ailleurs, récemment en Inde, Paramahamsa Tewari, un ingénieur électricien et ancien directeur exécutif du Nuclear Power Corporation of India, a également inventé un générateur d’énergie libre.

À l’avenir, on peut imaginer que ce procédé se développera encore davantage et que des véhicules seront capables de circuler, voire même de voler, d’un continent à l’autre en misant sur le principe de l’énergie libre. La révolution est en route.

Source Adeline M

Consommer vert dès maintenant tjs avec modération

Dans l’attente de voir fonctionner voitures, avions et fusées grâce à l’énergie libre, vous pouvez consommer une énergie qui participe à la bonne préservation de l’environnement soit des EnR tout en vous donnant l’assurance de faire des économies.

Les commentaires sont fermés