Sans opposer le nucléaire et les EnR il faut réduire le fossile

 

duel-bataille-carburant-fossile-electricite-ve-activeLe monde est confronté à un défi énergétique inédit et complexe

Il faut développer les EnR, la R&D sur le stockage de l’électricité et l’efficacité énergétique (l’électricité la moins chère est celle qui n’est pas consommée). Les énergies renouvelables n’ont pas vocation à être cantonnées à un marché de niche et il faut cesser d’opposer système de production centralisé et décentralisé.

Alors que le réchauffement climatique est une urgence, les énergies fossiles sont subventionnées à hauteur d’environ 5000 milliards de dollars par an. Ces énergies représentent plus de 75% de l’énergie consommée dans le monde. Il faut progressivement réallouer ces subventions vers les énergies propres. D’une manière globale, il faut intégrer l’équation climatique aux politiques économiques.

L’Europe, pionnière en matière énergétique, doit retrouver un rôle de leader en développant une stratégie collective et une approche coordonnée. La politique énergétique actuelle est un triple échec sur le plan de la compétitivité, sécurité d’approvisionnement et réduction des émissions de C02. Ne perdons plus de temps.             Raphaël-Homayoun Boroumand

Etre ActiVE’acteur ou consomm’acteur c’est de vous déplacer avec un VE (si pas possible à pied ou vélo mais no solo dans un véhicule) alimenté en EnR par une charge lente en dehors des pics énergétiques

Pour réduire le risque climatique tous vers le tout électrique, efficacité, économie et EnR dans notre pays trop tributaire du nucléaire.

Le véritable duel c’est l’électrique contre le fossile, pour le reste l’économie s’en chargera puisque l’énergie éolienne en mer ou le solaire c’est beaucoup moins chère que le nucléaire 😉

Des millions de VE rendent le prix de l’électricité positif et d’origines renouvelables