Disruption en cours la gestion de l’énergie avec la voiture électrique

Voiture électrique disruption verte en cours

Des réponses données par Nuvve aux questions qui lui ont été posées:

Oui le V2G ou V2H rallonge la durée de vie des nouvelles batteries

En fait le V2G préserve la batterie et peut même étendre sa durée de vie car la batterie n’est pas profondément cyclée. Elle ne subi que des charges ou décharges extrêmement douces pour le V2G, comparées à celles violentes liées à des accélérations ou freinages en conduite. Bientôt les batteries devront supporter des recharges rapide à 350kW, seront plus grosses (100kWh) et pourront dépasser les 6000 cycles. L’impact de rendre des services système sera alors insignifiant.
Les dégradations calendaires et liées aux températures extrêmes sont mitigées par une utilisation fine dans des gammes de paramètres définis en étroite collaboration avec les constructeurs, ce qui leur permet de maintenir leur garantie constructeur.
Nuvve dispose de près de 100 000 heures d’expérience cumulés d’opérations V2G sans avoir rencontré de problème de dégradation.
Quant bien même le service V2G dégraderait la batterie, il suffit à l’algorithme d’arbitrer entre ce coût de dégradation et le bénéfice tiré du service.
Plusieurs études récente ont étudié cette préservation des batteries par le V2G, entre autres :
Sources Sciencedirect ; Researchgate
L’arbitrage n’est qu’un cas d’usage parmi beaucoup d’autres. Il y a aussi les services systèmes ou derrière le compteur. Si le delta de prix se réduit, c’est la rentabilité des batteries stationnaires et autres moyens de stockage dédiés qui sera affecté en premier, avant le V2G, car la batterie des véhicules a été payée par ailleurs, pour l’usage mobilité. Ses coûts sont donc moindres puisqu’il n’y a pas d’investissement à amortir.

Tout le monde produit et partage !

Le pic de consommation énergétique de 19 h ne dure justement que 2H.
Le V2G est une technologie pour l’optimisation à l’échelle de temps hebdomadaire. Quand un conducteur rentre chez lui, sa batterie est quasiment pleine s’il ne s’en est servi que pour un déplacement pendulaire ou s’il l’a rechargée sur son lieu de travail. Elle est alors disponible juste au moment où la consommation culmine. La pointe de 19 heure ne dure en fait que 2 heures. La voiture a ensuite toute la nuit ou le jour ensoleillé pour se recharger.Oui le solaire l’énergie principale…depuis toujours
Même les semaines sans vent, il fait tjs jour, les fleuves coulent et les centrales nucléaires produisent. Au cours de ces journées il y des heures creuses ou ces capacités ne sont pas utilisées à plein. C’est alors que les VE peuvent être rechargés, par exemple la nuit, pour se décharger en support du système, lors des pics de consommation du matin et soir.

Voiture électrique branchée rapporte gros !

Le V2G permet de faire bien plus que seulement des services systèmes, par exemple des services de flexibilité pour le réseau de distribution (évitant des investissements en renforcement) ou des services derrière le compteur (comme la maximisation de l’autoconsommation et la réduction de la puissance souscrite).
La principale limite de la recharge intelligente (c’est-à-dire unidirectionnelle pilotée) est qu’une fois la batterie pleine, elle ne peut plus rendre de services. Or les véhicules parcourent moins de 35 km/jour, donc la recharge quotidienne des batteries dure peu de temps. Le V2G bidirectionnel permet de fournir des services indéfiniment, la batterie pouvant être constamment chargée et déchargée.
Selon les études, le V2G peut fournir entre 6 et 13 fois plus de service que la recharge intelligente.
Par exemple Economic Comparison of EV
En terme de valeur, une récente étude de modélisation sur la Californie montre que le V2G aurait 9 fois plus de valeur en terme d’investissements évités que la recharge intelligente. Researchgate Clean Vehicles
Aucune subvention n’est nécessaire pour le V2G, juste un cadre réglementaire qui ne privilégie pas une technologie de flexibilité par rapport aux autres.

A 19 h, consommateurs chez eux + voiture garée = V2G
Au retour du travail vers 19h les véhicules des consommateurs sont branchés et disponibles pour participer à la pointe. En effet, le véhicule n’aura effectué que quelques kilomètres dans la journée et aura peut-être même été rechargé dans l’après-midi. C’est alors une ressource idéale pour passer la pointe du soir en déchargeant sa batterie dans la maison ou l’immeuble. Il restera ensuite toute les heures de la nuit pour être rechargé.

Sans opposer le nucléaire et les EnR il faut réduire le fossile
Les batteries des véhicules électriques permettent de déplacer une production d’énergie à une période de demande de consommation. Si il y a du vent et peu de consommation (ex : la nuit) on peut stocker puis décharger en période de consommation (ex : le jour).
Lors de périodes sans vent, on peut faire laisser tourner les centrales nucléaires vieillissantes, 24h sur 24. Par exemple, au lieu de les ralentir la nuit, on charge les batteries des véhicules que l’on décharge ensuite lors des périodes de consommation de la journée ou la ressource éolienne fait défaut. Source AP

Energies fossiles fissiles renouvelables le choix vous appartiens !

 

Gestion de l’énergie défi du millénaire !

Les commentaires sont fermés