EROEI en français TRE: taux de retour énergétique

EROI VE agro bio ZOE solaireEROEI sur la voiture électrique avec des EnR

Le rendement d’une chaîne de traction thermique est 4 fois inférieur à celui d’une chaîne de traction électrique (du puits à la roue), ce qui fait triompher la voiture électro-solaire (2015) face aux biocarburants d’un facteur 3,2. Dès que l’EROEI des carburants pétroliers (énergie primaire) tombe en dessous de 16 (ce qui est le cas actuellement) l’électro-mobilité solaire PV devient plus intéressante. Le nucléaire a un EROI d’environ 8 comme le solaire (de plus autoconsommer optimise les ressources).

Un peu d’histoire de l’EROEI.

Il y a 150 ans, vous pouviez creuser un trou à la pelle en Pennsylvanie, éponger le pétrole avec quelques vieux chiffons et produire seul du pétrole. En 1930, vous ne pouviez plus le produire seul car vous aviez besoin d’effectuer un forage de plusieurs centaines de mètres pour atteindre le pétrole. Pour Cutler Cleveland, de l’université de Boston, en 1930 il fallait utiliser un baril de pétrole (énergie, acier, transport, travail…) pour produire cent barils de pétrole conventionnel (EROEI de 100). En 1970, il faut partir dans le golf persique et pour un baril de pétrole vous en produisez vingt à trente (EROEI de 20-30). Aujourd’hui vous devez partir au large du Brésil, voir même en Antarctique et pour un baril de pétrole vous produisez huit à dix barils (EROEI 8-10). Pour le pétrole non conventionnel le ratio est encore plus faible ex. les sables bitumineux. Cela n’a finalement pas beaucoup d’importance de consommer plus de dollars ou d’€ pour produire du pétrole, c’est dans l’ordre des choses avec la croissance exponentielle de la masse monétaire. Ce qui compte vraiment, le cœur du problème, c’est le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite. Le jour où il faudra deux barils pour en produire un, même à 1000 000$ le baril, cela ne marchera plus. La véritable question n’est pas combien de dollars pour un baril (« no limite » vue la vitesse à laquelle augmente la masse monétaire) mais combien de baril pour un baril ! (qu’il faut tjs transporter)EROEI TRE ActiVE

L’EROI du solaire PV est de 8 aujourd’hui et sera de 24 en 2050. La prise en compte de l’énergie dépensée pour fabriquer la batterie d’une voiture électrique (type Renault Zoé) conduit à doubler la consommation énergétique kilo-métrique. Autrement dit dans le cas d’une voiture Renault Zoé conduite par un automobiliste standard, l’EROI du solaire PV + stockage tombe à 4 (contre à 7,5 dans le cas d’une maison équipée de solaire PV + batterie stationnaire, l’impact du stockage étant ainsi dans ce cas marginal).

EROI tre nucleaire solaire stockage batterie activeL’EROI des carburants issus des sables bitumineux est entre 1 et 8. Le rendement d’un moteur thermique est 4 fois inférieur à celui d’une chaîne de traction électrique (du puit à la roue), ce qui fait chuter l’EROI utile » à entre 0,25 et 2. Ce qui est inférieur aux 4 de la Renault Zoé électro-solaire et très en dessous des fameux >16 !!

L’EROI du biodiesel est de 2 (Source), ce qui est déjà médiocre.
Mais celui des algocarburants est de 1,06 (Source), c’est à dire que son intérêt énergétique est nul. Il faut dépenser 1 kWh pour produire un 1,06 kWh de carburant microalgal. Il est donc logique que les algocarburants soient hors de prix. L’EROI du nucléaire (fission) serait d’environ 4 à 15, plutôt 8 en moyenne avec déchets et risques.

Electrique, le moteur de l’efficacité énergétique capturer les surplus solaire-éoliens en chargeant les très efficientes voitures à batterie est éco-intelligent. Pas en les transformant en hydrogène, voie énergétiquement et hydriquement absurde, la production par électrolyse n’a pas d’intérêt énergétique, car on convertit de l’énergie à haute valeur (électrique), en une énergie moins intéressante (chimique).

Sourcing et Nicolas Ott pour la Fondation Nicolas Hulot.

« Agrocarburants » ou « Biocarburants » = Greenwashing oui quand le mal se déguise en bien !

Efficacite-energetiqueL’autre notion de consommation énergétique est « du puit à la roue »