Les compagnies pétrolières commencent à capituler

disruption-petrole-transition-enrgetique-baril-fumer-tue-avant-apres-enr-active verteLa disruption verte est en cours

l’innovation disruptive rompt totalement avec les anciens schémas et arrive là où personne ne l’attend, tout en créant un phénomène de masse. Dans disruptif, il y a « rupture », donc rompre avec les anciens modèles pour en créer de nouveaux. C’est le VE et les EnR pour les bonnes raisons sociétales et démocratiques .

Est-ce la première fois qu’une société pétrolière a fait des progrès vers un avenir plus vert ?

Non, pas vraiment. Dans les années soixante-dix, ExxonMobil a effectivement fait du travail révolutionnaire vers un avenir plus propre et plus vert. Malheureusement, à un moment donné, la société a constaté que ces initiatives vertes nuiraient à leurs activités pétrolières et par conséquent, elles cessaient commodément leurs efforts.

Aujourd’hui l’ironie climatique est inacceptable

Pour le compte rendu, permettez-moi d’énumérer certaines des principales découvertes ou initiatives non-pétrolières potentiellement utilisées par ExxonMobil.
1. Les émissions de combustibles fossiles réchauffent l’atmosphère terrestre. Ceci est évident maintenant, mais dans les années 70 et 80, cela était loin d’être commun. ExxonMobil a été l’un des premiers, sinon le premier, à découvrir le lien entre le CO2 et le changement climatique. En 1981, Lenny Bernstein, un vétéran de l’industrie et ancien spécialiste du climat interne d’Exxon, a écrit dans son courriel. « Il s’agit d’une immense réserve de gaz naturel, mais c’est 70% de CO2″, ou le dioxyde de carbone, le principal moteur du changement climatique. Exxon a ensuite décidé de ne pas le rendre public.
2.ExxonMobil a investi dans le développement et le brevet de la batterie rechargeable au lithium-ion. La même technologie de batterie que vous trouvez maintenant dans les smartphones, les ordinateurs portables et les VE
3. Comme partie du programme avancé de batterie d’Exxon dans les années 1970, ils ont également développé un véhicule électrique à gaz hybride. Pour le promouvoir auprès des entreprises automobiles du monde entier, ils font une brochure brillante pour montrer leur prototype hybride: le Chrysler Cordoba. 8.4 litres/100 km  près de la moitié par rapport aux voitures équivalentes de l’époque. Plus important encore, il a également atteint l’objectif de consommation que l’Agence de protection de l’environnement exigeait des véhicules d’ici 1985.

Au cours des dernières décennies, ExxonMobil n’a pas été à l’avant-garde du développement d’initiatives vertes. Et maintenant, avec la nomination de Rex Tillerson (ex-PDG d’ExxonMobil) en tant que secrétaire d’État, vous pouvez vous demander si les USA continueront à exiger des normes plus strictes en matière d’économie de carburant pour les voitures à venir.

VE la révolution verte pour en finir avec l’écocide

Pour être juste, cela ne concerne pas seulement ExxonMobil, même si c’est (et l’a toujours été) l’un des acteurs dominants de l’industrie, d’autres compagnies pétrolières ont également essayé diverses initiatives. Bonnes  et mauvaises. Il est hors de portée de cet article de les couvrir tous, mais je vous donne quelques exemples. Royal Dutch Shell s’est engagé à installer des chargeurs dans les stations-service dans le but de faire appel aux conducteurs VE, mais ils ont également fait un film sur le changement climatique en 1991 et ont décidé de ne pas agir sur leurs propres conseils. Un autre exemple est BP et TOTAL. Ils ont commencé de nombreux projets écologiques. TOTAL a racheté le fabricant de batterie Saft et élabore de l’hydrogène,mais à 95 % que du pétrole en smoking.

La cause principale de cette capitulation est le TRE sur la voiture électrique avec des EnR

hydrogene energies fossiles

Le VE et les EnR en route pour le climat et la qualité de l’air il faut anticiper maintenant pour ne pas se planter !