Les batteries intégrées aux voitures électriques plus endurantes que le véhicule lui-même

Des batteries plus endurantes que la voiture

Selon Nissan, les batteries intégrées à ses voitures électriques Leaf pourraient durer jusqu’à 22 ans… soit 10 à 12 ans de plus que le véhicule lui-même.

Une longévité qui impose évidemment au géant japonais d’envisager diverses options de recyclage concernant les batteries en question.

Il y a quelques jours, certains analystes montraient quelques signes d’inquiétude concernant la faculté de Nissan à produire suffisamment de batteries électriques pour répondre à la forte demande concernant sa nouvelle Leaf. À l’occasion de l’Automotive News Europe Congress, le constructeur a tenu à faire le point sur les batteries de ses bolides.

Donner une deuxième vie aux batteries de véhicules électriques dans les projets ENR

Ainsi, selon Francisco Carranza, la durée de vie d’une batterie d’une Nissan Leaf serait estimée à 22 ans. Une longévité calculée en compilant de nombreuses données concernant les 400 000 Leaf écoulées en Europe depuis la première génération en 2011. Le « souci », c’est que la durée de vie moyenne de la voiture est quant à elle estimée de 10 à 12 ans environ.

Le véhicule électrique plus durable avant, pendant et après sa vie

« Nous allons devoir récupérer ces batteries », annonce ainsi le Directeur de la branche Energy Services de Renault Nissan, « et les batteries pourraient ainsi connaître une seconde vie après la Leaf ». Il y a quelques mois, un système d’alimentation utilisant 148 batteries de Nissan Leaf avait été utilisé pour éclairer le stade Amsterdam Arena.

Selon le constructeur : « En réutilisant les batteries de véhicules 100 % électriques qui ne sont plus en circulation, Le VE va développer de nouveaux moyens de stockage d’énergie pour permettre aux clients ainsi qu’aux entreprises de mieux gérer leur consommation énergétique et faire des choix plus durables ».

Le stockage de l’énergie est l’occasion de création d’emplois