Le gouvernement fait fausse route sur l’avenir de notre système électrique

Energie électrique citoyenne

Réseau Action Climat

La France a engagé l’une des réformes du quinquennat les plus importantes pour notre avenir. Pourtant, le sujet reste confidentiel : le gouvernement n’en parle pas, les citoyens ne sont pas suffisamment informés ou éclairés, beaucoup de sujets ne sont pas discutés…

Cette réforme, c’est celle de la stratégie énergétique de la France pour les dix prochaines années. Cette feuille de route va déterminer comment nous allons consommer et produire l’énergie nécessaire pour nous déplacer, nous chauffer, nous éclairer, bref pour faire fonctionner notre économie. Cette réforme de la politique énergétique française est donc un sujet crucial qui nous concerne tous.

C’est également cette feuille de route qui doit permettre d’accélérer notre transition énergétique. Ce processus, déjà à l’œuvre dans de nombreux pays, consiste à abandonner progressivement les énergies du passé – les énergies fossiles et le nucléaire – pour des énergies 100 % renouvelables, consommées plus efficacement, plus localement et plus sobrement.

L’étude présentée ici se focalise sur la nécessaire transformation de notre système électrique. Elle alerte sur les choix néfastes que le gouvernement risque de faire dans la nouvelle feuille de route énergétique, et appelle à un sursaut.

Voici le résumé des 10 raisons de la fausse route

RAISON N°1. La consommation d’électricité en France va désormais diminuer
RAISON N°2. Le potentiel de développement des énergies renouvelables est énorme.
Celles-ci pourront entièrement se substituer au nucléaire et aux énergies fossiles
RAISON N°3. Les énergies renouvelables créent de la valeur et des emplois sur tous
les territoires
RAISON N°4. Les énergies renouvelables, ça coûte de moins en moins cher
RAISON N°5. Il est possible de fermer en même temps les centrales au charbon et des
réacteurs nucléaires sans réchauffer le climat
RAISON N°6. Plus on réduit les pics de consommation d’électricité, plus on peut se
passer d’énergies nucléaire et fossiles
RAISON N°7. La France risque de produire beaucoup trop d’électricité nucléaire par
rapport à ses besoins (l’équivalent de 20 réacteurs)
RAISON N°8. Le nucléaire est un risque de moins en moins contrôlable et un verrou
pour la transition énergétique
RAISON N°9. Le nucléaire coûte déjà beaucoup trop cher
RAISON N°10. Le nucléaire, EDF et la filière en grande difficulté financière

Vos emplettes sont vos emplois !

@ vous d’anticiper le développement durable  ! Roulez vert avec des EnR !

Réduire le risque climatique est économiquement et techniquement réalisable, reste à maitriser la gestion de l’énergie qui est le défi du millénaire

Les commentaires sont fermés