Le soleil, le vent sont complémentaires et n’envoient pas de facture

Le vent et le soleil se complètent

Le développement de la part d’EnR intermittentes dans le mix électrique d’un pays ne met pas en péril la stabilité de son réseau électrique : c’est une des conclusion d’un rapport du Conseil Européen des Régulateurs de l’Energie (CEER) sur la stabilité des réseaux électriques dans plusieurs pays européens. L’idée reçue selon laquelle trop de renouvelables intermittents pénalise la sécurité de l’approvisionnement n’est donc pas vraie – du moins tant que les infrastructures suivent.

Panne de vent ? le soleil s’éclipse ?.. bonne nouvelle ces deux ENR sont complémentaires et prennent le relai l’une sur l’autre en fonction des saisons… ci-dessous un graphique de RTE

Vers un système énergétique mondial 100% renouvelable

Participez à intégrer la mobilité électrique comme composante à part entière de la transition énergétique avec une dynamique vertueuse” qui associe énergies renouvelables, stockages, nouveaux usages de mobilité, smart grid etc…Nous n’utiliserons alors plus de pétrole ni de nucléaire. Et tout ça avec l’idée de partager, pas de faire des profits. Cela s’apelle l’économie collaborative selon Jeremy Rifkin

 « Le véhicule électrique apporte un degré de liberté dans la gestion des énergies, permet une élasticité entre l’offre et la demande et introduit de la souplesse dans le système »

Ou utiliser le VE simplement avec l’autoconsommation, un grand pas vers la liberté énergétique ! 

La révolution tout le monde produit et partage

 

Les commentaires sont fermés