Le charbon est remplacé par le vent, le soleil et le gaz, le pétrole par la voiture électrique

Le début de la fin du charbon et du pétrole en Europe

La moitié de la chute de production des centrales européennes au charbon a été remplacée par des éoliennes et des installations solaires, et l’autre moitié par les centrales au gaz. Dans l’Union, la quantité d’électricité produite par les centrales au charbon s’est réduite d’environ 50 TWh, contre une augmentation de 30 TWh de la production éolienne et solaire et de 30 TWh de la production de gaz.

Dans l’est de l’Europe, la réduction de la part de l’électricité générée par le charbon a été beaucoup moins importante en raison du déploiement quasi nul des énergies éoliennes et solaire. Seules 5% des capacités éoliennes et photovoltaïques installées dans l’UE en 2018 l’on été dans les pays de l’Est. Sur les 17.000 MW de nouvelles installations de production d’électricité renouvelable construites l’année dernière, la Pologne n’a installé que 39 MW, la République tchèque 26 MW, la Roumanie 5 MW et la Bulgarie 3 MW (soit l’équivalent d’une seule grande éolienne).

Toujours la première source d’électricité dans le monde

Malgré ces bonnes nouvelles venues d’Amérique et d’Europe, il faut bien admettre que la houille est toujours la première source d’énergie pour la production d’électricité dans le Monde. « De nombreuses économies en développement considèrent le charbon comme important pour leur développement économique en raison de sa disponibilité et de son coût relativement bas », constate l’AIE ( Agence internationale de l’énergie ). La Chine et l’Inde continuent à investir massivement dans le charbon pour leur production d’électricité, mais d’autres pays asiatiques comme l’Indonésie, la Malaisie, le Pakistan, les Philippines et le Vietnam suivent leur exemple. Or, pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris (COP 21), les pays développés comme ceux du G7 et de l’Europe devraient se passer de charbon d’ici 2030, la Chine d’ici 2040 et le reste du monde d’ici 2050.

Les véhicules électriques légers sont sur le point de se généraliser sur le marché européen

TRE : le triomphe de la voiture électro-solaire, revient en force. L’ensemble du marché du transport terrestre passera à l’électrification, entraînant un effondrement des prix du pétrole et la disparition de l’industrie pétrolière telle que nous l’avons connue depuis un siècle.

50% de la production mondiale de pétrole brut est destinée aux transports.

Le virage est là…anticipez pour ne pas se planter. C’est une révolution elle passe les 3 étapes en ce moment même….ridicule dangereux évident…..et vous vous en êtes où ?

Attention le le virage dangereux est là !

 

Les commentaires sont fermés