Intégrer la mobilité électrique comme composante à part entière de la transition énergétique

Economie circulaire et gestion de l’énergie défi du millénaire

Le V.E. je le veux et ActiVE à travers F²AUVE souhaite intégrer la mobilité électrique et le déploiement massif du véhicule électrique non comme simplement un consommateur fatal d’énergie électrique mais comme composante à part entière de la transition énergétique contribuant :

Rouler, stocker, distribuer les EnR

  • à la sobriété énergétique : le parcours en VE consomme 4 fois moins d’énergie qu’effectué en véhicule thermique augmenté du même facteur par passager s’il s’agit de covoiturage; le même trajet “covoituré” par 3 personnes c’est 3×4 = 12 fois moins d’énergie consommé !
  • au stockage des énergies renouvelables : lors des périodes de stationnement prolongé,  au domicile, sur les aires de co-voiturage ou de rabattement vers les transports en commun, sur les parkings d’entreprise dès lors qu’elles seront équipés d’ombrières photovoltaïques ou de prises alimentées par des ENR. Il faudra aussi comptabiliser la “deuxième vie” des batteries de VE.
  • à amortir les crêtes de consommation électrique : l’électricité stockée dans les batteries des VE stationnaires peut-être restituée sur le réseau pour alimenter le domicile ou contribuer à écrêter les pointes de consommation grâce à la technologie V2G puis être restituée au véhicule en période de basse consommation.
  • au bénéfice de la balance commerciale de la France et de l’Europe : réduction par 4  voire 5 de la facture des hydrocarbures importés et leur transformation.
  • à l’approvisionnement durable de l’économie circulaire: dans un avenir proche au fur et à mesure que les batteries de voitures , des cellules photovoltaïques seront recyclées ce sont autant de composants et de matériaux aujourd’hui majoritairement détenus par les investisseurs et industriels chinois qui seront réutilisés localement.
  • à la décarbonation de la mobilité : le moteur électrique est le seul qui n’émet ni CO² ni gaz à effets de serre contrairement à TOUS les véhicules thermiques ou hybrides “électrifiés”.
  • à une conception nouvelle de la voiture et de son utilisation: repenser l’architecture et les composants de la voiture autour du couple moteur électrique – batterie comme étape vers la voiture autonome; autopartage, covoiturage, auto-train en fonction des types de trajets envisagés.

Afin que la Révolution du VE soit vrai bonne idée !

Accélérer la conversion des vielles voitures thermiques en électriques c’est également lever le frein à l’économie circulaire !

 

Les commentaires sont fermés