Graphène composant des batteries de stockage

graphene-supercondensateur-batterie -voiture-electrique-activeVoiture, médecine, électronique, énergie… les applications graphène suscitent l’engouement.

Améliorer les performances des batteries…

Les promesses du graphène !

On en trouve, par exemple, dans les batteries lithium-ion qui alimentent la plupart de nos appareils électroniques. Pour rendre conductrices les électrodes de ces batteries, on les trempe dans un matériau carboné. Si on l’enrichit de graphène, aux propriétés électriques hors du commun, la conductivité des électrodes est boostée.

Autre point: les batteries classiques stockent les ions lithium dans des structures en graphite dont la capacité est limitée. Des scientifiques du CEA-Inac et de l’Institut des matériaux de Nantes ont réalisé avec du graphène une structure poreuse, semblable à une éponge, dans laquelle ils ont inséré des nanoparticules de silicium. Ces dernières stockent les ions lithium tandis que le graphène assure la stabilité mécanique et la connexion électrique avec l’électrode. Les chercheurs ont ainsi multiplié par dix la quantité d’énergie emmagasinée. La robustesse mécanique de ce cristal permettra aussi d’augmenter la durée de vie de la batterie qui pourrait passer de mille à dix mille cycles de charge/décharge.

Le graphène est-il toxique? oui pour les raisons de tailles comme les micro-particules. Les chercheurs évoquent la menace d’une nano-toxicité.

Mais avant tout, les scientifiques veulent s’assurer de son innocuité pour la santé et l’environnement. Le développement d’un marché du graphène pose également la question de son devenir après sa mise en « décharge ».

Pour le transport quel choix avons nous ? puisque les échappements répondent à des Normes Euro: plus pointues sont les normes, plus fines sont les particules. Oui la qualité de l’air demande beaucoup de rigueur. Reste que l’usage du VE donc le transport est à ZE.

homme nature activeFinalement, seule la nature est Hytech puisqu’elle ne crée aucun déchet !

.