Cartographie OMS particules fines

La carte interactive de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) montre les points noirs de la pollution aux particules fines dans le monde

DANS LE ROUGE

92% de la population respire un air trop pollué : c’est la conclusion du rapport publié par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Un bilan des plus préoccupants sur le plan sanitaire. Afin de sensibiliser le grand public, l’organisme a également pris le soin de présenter sous forme d’une carte interactive … pour le moins édifiante quant à l’ampleur de la pollution aux particules fines (PM10 et PM2,5, de dimensions respectivement inférieures à 10 et à 2,5 micromètres) dans le monde.

La pollution de l’air cause plus de mort que les accidents de la route avec une hausse rapide du carbone et du méthane dans l’atmosphère.

Ce nouveau modèle est une étape décisive vers des estimations encore plus fiables de la pollution de l’air, responsable de plus de 6 millions de décès dans le monde”, explique le Dr Maria Neira, directrice du département Santé publique de l’OMS. En mai 2016, l’OMS s’était fixé une nouvelle feuille de route visant à renforcer la lutte contre la pollution de l’air. Son plan d’action : un suivi plus étroit par les autorités sanitaires à l’échelle locale afin que ce problème soit correctement pris en compte par les politiques nationales. Ces cartes interactives donnent ainsi le ton, et anticipent une vaste campagne de communication mondiale que devrait lancer l’organisme cet automne. Intitulée BreatheLife, elle mettra en avant les bonnes pratiques des villes et des citoyens pour améliorer la qualité de l’air.

Essence ou diesel le dernier filtre vos poumons

Les émissions totales de gaz à effet de serre au monde (46 milliards de tonnes par an)  sont l’équivalent de 12.6 éruption par jour du Mt St. Helen

 

Les commentaires sont fermés