Inévitable déclin du pétrole

Disruption verte est en cours

Avant la voiture personnelle était stationnaire à 90 % de son temps ! pour rien !

La prévision futuriste de l’économiste de l’Université de Stanford, Tony Seba. L’émergence de la voiture autonome tout électrique va avoir des effets « catastrophiques » pour l’industrie pétrolière et de son prolongement, c’est à dire l’industrie de la voiture thermique. La croissance mondiale de la demande en pétrole pourrait être stoppée dès 2021 à 100 millions de barils par jour.

Des bus électriques ?? Elon Musk pense que des voitures de 10 ou 12 places suffiront : « je ne suis pas sûr que le projet de bus ait vraiment du sens » a déclaré le PDG de Tesla le 3 mai 2017. La Tesla X compte 7 places. Avec l’arrivée de la mobilité 100% autonome chercher à diluer le coût du salaire du chauffeur en augmentant le nombre de sièges dans un bus n’a plus aucun sens. Quatre Super-Tesla X d’une douzaine de places chacune sont bien plus flexibles et éviteront de faire rouler des bus parfois à moitié ou aux trois-quarts vides.

Les multinationales du pétrole sous-estiment les véhicules électriques et les EnR

La multinationale pétrolière Total, dans le cadre d’une réflexion basée sur la croissance de la voiture électrique privée et n’intégrant pas du tout l’émergence du TaaS, a estimé lors du dernier sommet BNEF à New-York que ce virage n’arrivera pas avant 2030.

Selon RethinkX, au contraire, la demande en pétrole aura chuté à 70 millions de barils par jour en 2030. Cette asphyxie du marché pétrolier par l’émergence rapide du TaaS aura des effets en jeu de domino. Les pays dont l’économie repose en bonne partie sur une rente pétrolière, comme par exemple la Russie, l’Arabie Saoudite, le Venezuela et le Nigéria, pourraient beaucoup souffrir de cette disruption.

Le groupe Volkswagen qui annonce vouloir faire des voitures à batterie tout en continuant en réalité à investir massivement dans la voiture diesel, se comporte comme quand Kodak parlait de la photo numérique tout en continuant à investir massivement dans la photo argentique. Kodak a fait faillite

Nous espérons que nous aurons l’intelligence et la sagesse de s’équiper d’une Gigafactory pour l’indépendance énergétique de la France prochainement. Alain Rousset voudrait voir se bâtir une usine européenne de batteries près de Bordeaux à Lacq.

Le virage est là… de la mobilité thermique vers la 100% électrique c’est à nous d’anticiper pour ne pas se planter !

La mobilité thermique neuve sera obsolète d’ici 2025 

Oui la croissance économique continuera sans combustibles fossiles !