Revamping, rétrofit de voiture enfin possible en France ?

POA  Petits Observatoire Automobile pour le rétrofit.

A l’heure où les discussions sur la mobilité de demain et les énergies propulsant nos voitures se font toujours plus foisonnantes et parfois vives, POA apporte un nouvel élément au débat et explore aujourd’hui une solution innovante, le retrofit électrique, en recevant Arnaud Pigounides, Co-Président de l’association AIRe (Acteurs de l’Industrie du Retrofit électrique) et co-fondateur de l’entreprise Retrofuture.

Avant toute chose, le terme de « retrofit » désigne généralement un réaménagement, et plus spécifiquement ici la conversion d’un véhicule thermique en un véhicule électrique.

L’association AIRE regroupe les quatre principaux acteurs du secteur en France que sont le garage Brouzils Auto en Vendée, les entreprises Carwatt, Ian Motion ou l’entreprise Retrofuture. Ils promettent de transformer toutes sortes de véhicules thermiques (utilitaire, récents, de collection) en véhicules électriques en substituant à un moteur diesel (ou essence) polluant un moteur électrique et des batteries.

Arnaud Pigounides nous expose les motivations de l’association AIRe qui sont tout d’abord de faire connaître cette solution de modification du véhicule thermique en un véhicule électrique (voire demain à la propulsion par hydrogène) auprès des professionnels du secteur et des particuliers mais aussi auprès des autorités publiques et politiques.

 Interdit en France, autorisée en Europe

Une solution encore méconnue en France car freinée voire empêchée par la législation qui l’interdit mais qui est autorisée et de plus en plus encouragée chez nos principaux voisins européens, témoignant de son immense potentiel. L’association se donne ainsi pour mission première de convaincre les parlementaires de voter l’autorisation du rétrofit électrique des voitures, aujourd’hui affreusement complexe et restrictif en France.

Pourtant, l’association fait état de perspectives très intéressantes pour le rétrofit électrique tant sur le plan écologique qu’économique. Il permet ainsi de donner une seconde vie à des véhicules en évitant le gaspillage, avec en prime une création d’emplois dans les garages et une économie pour les particuliers sur le long terme grâce à des coûts énergétiques et de maintenance faibles.

C’est ce que veut croire Arnaud Pigounides pour son entreprise Retrofuture qui envisage ainsi de « rétrofiter » une large variété de voitures, qu’elles soient récentes mais aussi anciennes, en envisageant dès leur achat leur conversion en électrique. Une idée innovante pour des voitures anciennes qui pourra relever du sacrilège pour certains bagnolards chevronnés, mais surtout une sorte de retour vers le futur pour faire entrer ces automobiles dans une nouvelle ère, le 21è siècle. Sources

Accélérer la conversion électrique c’est lever le frein à l’économie circulaire !

Les commentaires sont fermés