Les villes et communes « Respirable » de demain aujourd’hui !

villes communes respirables transition ActiVEAgir sur la mobilité face à l’urgence sanitaire et climatique

Basé en large partie sur le transport routier à 98 % thermique avec de l’énergie fossile, notre modèle de transports est à bout de souffle. C’est le premier secteur d’émissions de GES en ville comme à la campagne, c’est l’une des principales causes de pollution de l’air. La prédominance du tout VT a un coût élevé (101 milliard € et 48 000 décès prématurés en France) pour les acteurs économiques, les citoyens et la collectivité toute entière.

Pour agir à la source, il faut remplacer les véhicules thermiques et polluants, au profit de mobilités alternatives actives comme le vélo et la marche à pied ou collectives et partagées. Quand cette mobilité est personnelle et  motorisée, surtout si elle est individuelle, elle devrait être alimentée avec des EnR dans l’intérêt général. Le VE doit être utilisé intensément en substitution du véhicule thermique mais seul au volant, électrique ou pas, la voiture urbaine est une aberration écologique.

Alors comment assumer ces responsabilités tout en bâtissant des villes où il fait bon respirer en emportant le soutien de la population locale ? Les solutions ne manquent pas et n’attendent que vous pour être concrétisées dans vos territoires.automobile-moto-fumer-tue-pollution-air-poumon-active-enr

Dans l’immédiat fumer tue donc plus besoin de vous poser la question si votre prochain véhicule personnel sera thermique, hybride, hydrogène ou 100% électrique ? .

Seul l’électrique alimenté directement avec des EnR sera le vrai moteur de la transition énergétique.