Le monde passe le seuil de 400 PPM de CO2 en permanence

400-ppm-co2-monde-septembre-2016

Vers 450 ppm et !! le basculement du climat de la Terre

Parce que la pollution au carbone a augmenté depuis le début de la révolution industrielle et n’a montré aucun signe de ralentissement, ce n’est plus la question de «quand» mais plutôt «si» nous franchissons ce seuil. L’inéluctabilité ne le rend pas moins important.

Septembre est généralement le mois où le dioxyde de carbone est au plus bas après une saison verdoyante ou cultures et plantes croissent dans l’hémisphère nord. Comme en automne les plantes perdent leurs feuilles, qui à leur tour se décomposent, libérant ainsi le dioxyde de carbone stocké dans l’atmosphère. A Mauna Loa Observatory, le site chapiteau du monde pour la surveillance du CO2, les niveaux restent au-dessus de 400 ppm. Phénomène qui précipite l’acidification des océans

La frontière entre « c’est encore possible » et « c’est devenu totalement inatteignable » est dramatiquement liée à ce que nous ferons et déciderons durant les trois ans qui viennent !

La Nasa montre comment le dioxyde de carbone se déplace dans l’atmosphère dans le monde entier.

Pour décarboner, changez votre mobilité vite

…………et plantez des arbres !

Ouvrez vos yeux, 400 millions de PPM, on devient aveugle !