Véhicules électriques une chance citoyenne Française

En 2014, les exportations d’énergies électriques se sont élevées à 65,1 TWh, permettant d’alimenter plus de 20 millions de VE (TWh = 1 000 000 000 kWh) parcourant une moyenne journalière de 50 km Cette exportation permettrait à une importante population Européenne de se déplacer en VE 50 km par jour, sans passer…

lire plus

Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse.

Le silence est d’or en véhicule électrique A 50 km/h, le bruit extérieur des pneus et le glissement de l’air sur la carrosserie trahissent invariablement l’approche d’une voiture encore à plusieurs dizaines, voire quelques centaines de mètres. Les deux-roues souvent qualifiés d’«exagérément bruyants » ne seraient t’ils pas plus performants et…

lire plus

Transition énergétique smart ActiVE

1. Usage d’une énergie verte et renouvelable 2. Utilisation d’une mobilité à zéro émission 3. Stockage de vos EnR dans votre VE Accessible grâce aux mécénats d’entreprises. A vos marques roulez gagnez ! Le tout afin de préserver qualité de l’air et améliorer l’efficacité énergétique. Devenez Smart ActiVE      

lire plus

Changer vos habitudes de mobilité !

Vélo, marche à pied, covoiturage, auto-partage, transports en commun : ces moyens de voyager «durable» sont nombreux. En choisissant des moyens de transports propres de la mobilités en VE, Agissez en acteur de la transition énergétique. Vous n’êtes pas seul à vous engager sur cette voie : les territoires, entreprises, des citoyens…

lire plus

Rouler vert coûte cher !

Malgré moins d’entretien,  des assurances moins chères, et de l’électricité plus économique ! Selon le Commissariat général au développement durable 15.000 kilomètres / an sont nécessaires pour amortir l’investissement de départ (TCO), pour que la voiture électrique devienne plus avantageuse que la voiture thermique. Le parcours annuel moyen des Français se situe…

lire plus

Solution ActiVE le vert, et non le gris pour nous sortir du rouge.

Le « zéro émissions nettes » ouvre donc la voie à un développement massif des énergies renouvelables, à la reforestation, à la restauration des terres arables, aux alternatives à la « voiture fossile »… Greenpeace indique à juste titre que « cet accord met les industries des énergies fossiles du mauvais côté de l’histoire ». Ecrit par Pascal Canfin

lire plus